Qu’est-ce qu’un comportementaliste animalier ?

DEFINITION COMPORTEMENTALISTE

Un comportementaliste est un professionnel qui conseille les propriétaires d’animaux familiers dans le but de restaurer la relation perturbée entre une personne ou une famille et son animal de compagnie (le plus souvent chien et/ou chat).

Le comportementaliste a un rôle de médiateur dans la relation Homme/animal, il n’agit pas de façon directe sur l’animal mais sur la relation qui l’unit à son ou ses humains. Son activité est susceptible d’intéresser tous les professionnels du secteur animalier.

Comportement

Le comportementaliste doit posséder des connaissances en éthologie, biologie de l’évolution, psychologie et communication. Il doit maîtriser parfaitement l’éthogramme (répertoire des comportements) des espèces dans lesquelles il est spécialisé. Il connaît les fondamentaux de l’apprentissage des animaux familiers.

Ce professionnel analyse les interactions entre l’animal et son environnement. Il examine tous les éléments composant l’entourage de l’animal : les personnes, les règles de vie quotidienne, l’environnement physique et psychologique, le passé de l’animal, ses expériences, etc… qui permettront de déterminer les causes du ou des comportements produits par l’animal. On parle d’approche systémique. C’est dans cette démarche que le comportementaliste préfère intervenir au domicile de ses clients.

Comportement2

Le comportementaliste est fréquemment appelé afin de faire cesser des comportements qui nuisent à la relation Homme/animal, tels que les agitations, les destructions, les malpropretés, les aboiements, les fugues, les agressivités etc…

Une fois cette enquête menée, le comportementaliste, en étroite collaboration avec ses clients, pourra élaborer des stratégies de résolution, c’est-à-dire des modifications à apporter dans l’environnement de l’animal afin de rétablir une relation harmonieuse.

Le comportementaliste informe ses clients des besoins éthologiques de leur animal ainsi que des conduites à tenir à son égard dans le respect des conditions du double bien-être (bien-être physiologique et psychique de l’animal). Il aide le propriétaire de l’animal de compagnie à mieux le comprendre et à mieux s’en faire comprendre afin que le binôme Homme/animal communique mieux.

Conscient des limites de son action, le comportementaliste peut orienter, le cas échéant, son client vers un autre professionnel ayant compétence pour l’aider, par exemple le vétérinaire pour soigner.

Comportement3

Le comportementaliste, outre une mission curative, assure aussi un rôle préventif. Soit avant l’adoption d’un animal afin d’aider les futurs propriétaires à organiser l’environnement et à envisager la relation à instaurer avec le futur animal de compagnie, soit dans le projet d’un évènement familial : déménagement, arrivée de bébé, adoption d’un autre animal etc…

Un comportementaliste n’est pas automatiquement un éducateur et vice et versa. Il s’agit de deux métiers différents, parfois complémentaires, qui font appel à des compétences différentes et qui ne répondent pas aux mêmes besoins.

Comportement4